Famille Gagnon

Blason famille Gagnon et Belzile

blason-famille-gagnon-1.jpg

Les Gagnon et Belzile : trois frères et un cousin prolifiques. Pionniers de Château-Richer et de Sainte-Famille de l’Île-d'Orleans, Québec. En 1973, on estimait que 63 000 habitants de l'Amérique du Nord portaient le patronyme Gagnon.

Les Gagnon se sont mis à quatre, trois frères et un cousin, pour assurer leur descendance dans le Nouveau Monde. Mathurin, Jean et Pierre Gagnon ont été parmi les principaux pionniers de Château-Richer, sur la côte de Beaupré. Leur cousin Robert, arrivé quelques années plus tard, a collaboré largement au peuplement de l'Île-d'Orléans, Québec, à partir de la paroisse de Sainte-Famille.

Les trois frères Gagnon sont nés sur une ferme dans un petit village appelé La Gagnonnière, dans la forêt du Perche, entre Tourouvre et Ventrouze. Leur père, Pierre Gagnon, était propriétaire de sa terre. Avec sa femme, Renée Roger, ils possédaient en outre une auberge au même endroit. Le couple s'était marié en 1597. Ils eurent sept enfants. En 1640, les trois frères Gagnon passèrent en Nouvelle-France avec leur mère devenue veuve. À peine arrivés à Québec, les trois frères ouvrent un magasin de 60 pieds de front sur 24 de profondeur, rue Saint-Pierre, dans la basse-ville. En 1668, ils vendent leur commerce à Pierre Pellerin et vont s'établir définitivement à Château-Richer, où ils possédaient déjà des terres. Les trois frères ne se quitteront jamais. Ils vivront sur des terres voisines. Ils seront associés en affaires. Ils sont tous les trois enterrés à Château-Richer. Pour marquer le troisième centenaire de leur arrivée en Nouvelle-France, la Commission des monuments historiques a dévoilé une plaque commémorative sur l'emplacement des terres que les frères Gagnon avaient mises en valeur sur la côte de Beaupré.

Mon ancêtre Jean Gagnon est le premier à fonder un foyer. Quelques mois après son arrivée à Québec, il épouse Marguerite Cochon (Cauchon, Gauchon), fille de Jean et de Marguerite Cointerel. De cette union naissent quatre garçons et quatre filles. Selon Robert Prévost, journaliste et passionné de généalogie, a écrit que Jean Gagnon avait 418 descendants au 31 décembre 1729. Ces chiffres proviennent du département de démographie de l'Université de Montréal.

Dans les pages suivantes : Maison de mon ancêtre Jean Gagnon.

Maison de Jean Gagnon, 1652, Château-Richer, Québec

jean-gagnon-1652-chateau-richer-quebec-1.jpgVisionnez la vidéo de la Gagnonnière sur le site de Michel Gagnon http://espace.canoe.ca/michelgagnon/blog/view/644392

 

Maison de Jean Gagnon, 2001, Château-Richer, Québec

jean-gagnon-2001-4.jpg

Visionnez la vidéo de la Gagnonnière sur le site de Michel Gagnon http://espace.canoe.ca/michelgagnon/blog/view/644392

2 votes. Moyenne 3.50 sur 5.

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2012-01-29

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site